abeille ruche (7)

Combien ça coûte de se lancer dans l’apiculture?

Nous allons maintenant essayer de répondre à la question que vous nous posez très souvent par mail à savoir quel est le coût d’un démarrage en apiculture.

Il n’est pas facile de répondre en donnant un chiffre. On peut prendre le problème à l’envers et se poser la question : « De quel budget dispose-t-on ? » Un facteur très important indissociable de l’aspect financier, est celui du temps dont vous disposez ou que vous pouvez mettre à disposition pour vos abeilles., Ensuite, il faut définir quel est votre objectif. Est-ce que c’est un simple loisir ou est-ce une reconversion professionnelle ou bien encore une occupation pour votre retraite ? Quel que soit votre âge, je vous conseille vivement d’envisager une petite formation de base car il est difficile de devenir autodidacte en apiculture. Démarrer en apiculture est un véritable engagement envers la nature. C’est en principe pour le long terme.

(suite…)

Lire la suite

abeille ruche (4)

5 choses à savoir avant d’avoir des abeilles chez soi

Vous avez envie de produire votre propre miel, de sauver une espèce animale menacée et avoir aussi de magnifiques fleurs ? La solution repose sur l’installation de ruches dans votre jardin. Voici nos conseils afin de devenir un apprenti apiculteur.

Installer des ruches à abeilles à domicile est une excellente idée afin de fabriquer son propre miel et de favoriser la biodiversité. Cependant, il vous faudra connaître quelques petits conseils afin d’avoir des ruches pleines d’activités qui vous donneront un excellent miel de qualité.

(suite…)

Lire la suite

un-frelon-asiatique-cc-by-joxemai

Frelon asiatique : phénomène de dépression de consanguinité

Le frelon asiatique en Europe devrait voir prochainement son nombre diminuer. Les colonies comptent trop de mâles et trop peu d’ouvrières en raison de leur faible diversité génétique.

Des études ont été menées sur les frelons asiatiques présents en Europe. Le constat est sans appel, le frelon souffre de « phénomènes de dépression de consanguinité ».

Entre 2012 et 2014, des scientifiques de l’institut de recherche sur la biologie de l’insecte de l’université de Tours ont analysé plusieurs colonies de frelons asiatiques. (Vespa velutina nigrithorax). Le frelon passe par deux stades au cours d’une année. Le premier du printemps à la mi-août, les ouvrières sont produites et agrandissent le nid. Le second, de fin août à décembre, des mâles et des futures reines apparaissent, ils sont appelés reproducteurs.

(suite…)

Lire la suite

Tout savoir sur la ruche à robinet!

 

Deux Australiens viennent d’inventer quelque chose de révolutionnaire et on se demande simplement comment personne n’y avait pensé auparavant. Ils ont décidé de donner un vent nouveau au domaine de l’apiculture en récupérant le miel d’une ruche sans déranger les abeilles avec pour seule technique, un simple robinet. Les professionnels du domaine sont stupéfaits de cette invention qui va véritablement révolutionner l’apiculture et ses utilisateurs à travers le monde.

Crédit photo: honeyflow.com
Crédit photo: honeyflow.com

Une nouvelle méthode de récolte

Cedar Anderson et son fils Stuart ont mis 10 ans pour inventer ce procédé d’extraction du miel. Les professionnels de l’apiculture expliquent que l’extraction traditionnelle est dangereuse et fatigante pour les abeilles. On doit commencer par les étourdir avec de la fumée avant de retirer les couches d’alvéoles. Ensuite, il faut ouvrir ces dernières avec un couteau chaud avant de passer le tout dans une centrifugeuse dans lequel sera récolté le miel. Il arrive malheureusement que des abeilles soient piégées lors de la manipulation et tuées. Pour celles qui résistent à l’extraction du miel, elles se retrouvent dérangées et stressées par l’intervention de l’homme qui perturbe son habitat naturel. C’est pour lutter contre ce phénomène-là que les deux Australiens ont travaillé main dans la main entre père et fils afin de concevoir la ruche de demain.

« Flow Hive ». C’est comme cela que se nomme ce genre de récolte automatique. D’après les deux concepteurs, les abeilles ne sont pas dérangées et ne s’aperçoivent même pas de l’extraction du miel. La récolte est facilitée de manière déconcertante puisqu’il suffit d’ouvrir le robinet pour récupérer le précieux nectar. L’abeille n’est pas dérangée ni stressée et l’apiculteur ne se retrouve pas en danger et gagne du temps. Au final tout le monde trouve son compte en cette époque où le nombre d’abeilles décline.

Crédit photo: honeyflow.com
Crédit photo: honeyflow.com

Le fonctionnement de leur invention

Cette invention brillante et simpliste va révolutionner le monde de l’apiculture. On place dans la ruche des alvéoles artificielles qui sont volontairement incomplètes. Les abeilles viennent alors terminer la construction avec leur cire naturelle. Les alvéoles sont remplies de miel et les recouvrent. Le moment de l’extraction se fait par effet mécanique (le robinet). Les alvéoles se séparent verticalement de l’intérieur ce qui fait tomber le miel en utilisant la force de la gravité. Il suffit alors d’ouvrir le robinet afin de récolter le miel. Les abeilles s’aperçoivent que les alvéoles se vident de leur cire naturelle et viennent naturellement les remplir de nouveau. Ce procédé est ingénieux car les abeilles, selon leurs concepteurs, ne s’aperçoivent pas de l’intervention de l’homme. Elles continuent alors d’inséminer les fleurs dans la nature et de stocker le miel.

Crédit photo: honeyflow.com
Crédit photo: honeyflow.com

Le syndrome d’effondrement

Les abeilles disparaissent dans le monde à un rythme effréné. C’est ce que l’on appelle communément le syndrome d’effondrement. Les ruches artificielles de ces deux ingénieurs peuvent permettre de lutter et de résoudre cette problématique. Tout simplement par sa simplicité d’utilisation. S’il suffit de tourner le robinet pour récolter du miel, tout un chacun peut se mettre à l’apiculture dans son jardin. Cela augmenterait ainsi le développement des abeilles et lutterait efficacement contre le syndrome d’effondrement. À ce jour, seuls des apiculteurs expérimentés peuvent lutter contre la disparition des abeilles.

L’ensemble du monde de l’apiculture a réagi de manière positive à cette invention. Les Permaculteurs sont tout aussi ravis car ils cherchent l’autonomie locale tout en contribuant à la biodiversité de la région. Il faut maintenant que cette invention soit accessible à tous à travers le monde.

Nous profitons pour relayer leur campagne de crowdfunding pour faire de cette invention une réalité à la portée de tous. Vous pouvez les encourager/soutenir sur leur site officiel : http://www.honeyflow.com/

 

Source: https://mrmondialisation.org/ils-ont-invente-la-ruche-a-robinet/

 

 

 

 

Lire la suite

Tout savoir sur l’abeille

 

Schema abeille

L’abeille est un insecte petit par la taille mais d’une grande complexité corporelle. Elle dispose d’une tête équipée de deux antennes, d’un thorax qui comporte deux paires d’ailes pour une grande agilité, trois paires de pattes qui disposent de petits paniers afin de récupérer le pollen et enfin, un abdomen qui se termine par un dard. Elle possède de part et d’autre de son corps ce que l’on appelle les stigmates. Ce sont 10 paires de petits orifices respiratoires. L’abeille stocke le nectar et l’eau dans le jabot qui se trouve dans l’abdomen. C’est une poche extensible. Enfin, elle dispose de glandes cirières qui produisent la cire nécessaire à la construction des alvéoles de la ruche.

Les antennes de l’abeille leur permettent de percevoir les odeurs et les senteurs. C’est ainsi qu’elles identifient les autres membres de la colonie et détectent les ennemis. Elles localisent les fleurs à polléniser grâce à leurs antennes. Ce ne sont pas les pattes mais bel et bien les antennes qui servent à l’abeille à explorer son environnement.

L’abeille respire par les stigmates qui sont les orifices situés de part et d’autre de son corps. Sa bouche est équipée de deux mandibules qui lui permettent de mâcher. Il y a dans sa bouche une trompe dans laquelle coulisse une langue qui aspire le nectar, élabore le miel et travaille la cire.

L’abeille possède cinq yeux qui lui confèrent une vision panoramique. Deux gros yeux se trouvent sur les côtés de la tête et trois petits sont au sommet du crâne. Les gros yeux sont faits avec des facettes qui permettent une vision large de l’environnement et de la luminosité. Une fonction très pratique qui indique l’heure de la journée. Elles peuvent ainsi butiner tandis qu’il fait jour avant de rentrer à la ruche. En effet, l’obscurité et la pénombre sont vraiment les ennemis de l’abeille.

L’abeille possède trois paires de pattes bien pratiques. Sur les pattes arrière, on peut observer deux faces. Une face interne sur laquelle on retrouve une forme de peigne et sur la face externe, les petites corbeilles nécessaires au transport du pollen. Les pattes avant servent à amener le pollen vers les pattes arrière qui passe dans le peigne avant d’atterrir dans les corbeilles sous forme de petites boules.

Lire la suite

La pollinisation

Pollinisation d'une abeille - Crédit photo: maxisciences.com
Pollinisation d’une abeille – Crédit photo: maxisciences.com

La pollinisation est un phénomène naturel assuré par le vent et l’eau. Mais c’est généralement grâce aux abeilles qu’elle se crée. Il y a aussi des petits oiseaux et des rongeurs mais la grande majorité est des insectes pollinisateurs qui se nourrissent du pollen ou du nectar. Ils transportent les grains de pollen (étamines) vers les organes femelles de plantes qui peuvent alors être fécondées. Le rôle des abeilles dans la pollinisation est primordial car elles accélèrent celle des fleurs puisqu’elles ne butinent qu’une espèce en même temps. Les abeilles pollinisent environ 80 % des plantes à fleurs à elles seules. Leur rôle est fondamental dans le domaine agricole.

Chaque année, le nombre d’abeilles décroît dans les pays industrialisés. L’agrandissement des zones urbaines, l’usage intensif de pesticides contribuent à cette extinction massive. La solution est de créer des zones artificielles pour les abeilles afin de leur donner un habitat viable et productif. Des agriculteurs font appel aux apiculteurs ou bien installent eux-mêmes des ruches dans des endroits stratégiques au moment de la floraison. On en voit notamment dans les champs de tournesols ou de colza.

Le phénomène de disparition des abeilles est très inquiétant. En effet, comme l’avait dit le célèbre Albert Einstein, si les abeilles disparaissent, il resterait à l’homme environ quatre ans à vivre. Heureusement qu’il nous reste encore les céréales et le riz mais notre nourriture deviendrait très monotone et peu variée. De plus, nous n’aurions pu le plaisir de goûter à ce délicieux miel que nous abeilles fabriquent avec amour.

C’est pour cela que nous vous proposons d’installer une ou plusieurs ruches chez vous afin de permettre aux abeilles de se développer et lutter ainsi contre leur disparition de notre environnement.

 

Vous pourrez trouver plus d’informations sur la pollinisation en vous rendant sur la fiche Wikipedia: http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollinisation

 

Lire la suite

De l’oeuf à l’abeille (en 21 jours)

De l’oeuf à l’abeille en 21 jours

Nous allons voir maintenant quelles sont les différentes étapes du cycle de développement d’une abeille. Le cycle entre le moment où la reine pond ses œufs dans les alvéoles jusqu’à la naissance de l’abeille dure 21 jours.

Au bout de trois jours, l’œuf éclot et devient une larve. Entre quatre et six jours, les trois premiers jours de leur vie, les larves sont nourries de gelée royale. Ensuite, de six à huit jours elles sont nourries de miel et de pollen. Au neuvième jour, la cellule est fermée par de la cire. Le 10e jour, la larve devient une nymphe. Elle ne se nourrit pas et vit sur ses réserves. C’est à ce moment-là qu’elle subit d’importantes transformations. Au bout du 13e jour l’abeille est parfaitement formée. Mais ce n’est qu’au bout du 21e jour qu’elle naîtra officiellement.

Cycle_de_l'abeille

Nectar :

Le nectar se trouve dans les fleurs. C’est un liquide sucré qui apporte toute l’énergie nécessaire aux abeilles. C’est grâce à sa trompe que l’abeille peut butiner le nectar. L’abeille est un insecte végétarien.

Pollen :

Le pollen se présente sous la forme de petites pelotes jaunes et est produit par les plantes. Il contient les cellules mâles que l’on appelle aussi étamines. Il est la nourriture de base des jeunes larves d’abeilles. Grâce aux peignes et brosses situées sur ses pattes arrière, l’abeille le stocke dans ses corbeilles à pollen pour le ramener jusqu’à la ruche.

 

Lire la suite